Menu

Retour au blog

Jeudi 20 juin 2024

La fête de la musique : les origines

Le 21 juin, fêtons tous·tes la musique !

Il a, cette année, pointé son nez avec un peu de difficulté, mais qu’importe ! Ce vendredi 21 juin, l’été débutera officiellement, et pour l’accompagner, nous fêterons en Suisse et dans le monde un événement d’importance : la Fête de la Musique. Célébrée dans une centaine de pays durant une journée et soirée, elle permet de découvrir de nombreux styles et groupes de musique, amateurs et professionnels, qui se produisent à l’occasion dans les rues.

Mais au fait, quelle est l’origine de cet événement et pourquoi le fête-t-on le 21 juin ?

Toutes les réponses et le programme de l’EML à la Fête de la musique de Lausanne dans cet article !

La Fête de la Musique, aussi connue sous le nom de World Music Day (Journée mondiale de la musique), prend ses racines au 20ᵉ siècle. Si une Journée internationale de la musique avait déjà été créée par l’UNESCO le 1ᵉʳ octobre 1975, c’est véritablement grâce à l’institution de la Fête de la Musique en France, en 1982, par le ministre de la Culture Jack Lang que l’événement va devenir une célébration mondiale. L’objectif : faire descendre la musique dans la rue. D’ailleurs, le slogan de l’événement est l’homophone de son nom : « Faites de la musique ! », signifiant par là l’encouragement aux musiciens et musiciennes amateurs et amatrices à se produire bénévolement dans les rues et espaces publics. Il faut dire qu’en France, à cette époque, cinq millions de personnes, près d’un·e jeune sur deux, jouent d’un instrument de musique.

La date du 21 juin est choisie, jour du solstice d’été, lorsque la durée du jour est la plus longue de l’année. À noter que le solstice d’été a été célébré dans de nombreuses cultures antiques et païennes, puis repris par l’Église catholique qui dédie alors cette date à la célébration de Saint-Jean.

En 1982, lors de la première édition de la Fête de la Musique, l’ambiance a du mal à gagner les rues et la presse de l’époque se montre sceptique. Jack Lang reconnaît lui-même qu’il ne pensait pas reconduire l’événement pour une seconde édition. Mais finalement, celui-ci s’impose peu à peu comme un rituel, et devient bientôt mondial.

À Lausanne comme dans d’autres villes suisses, la Fête de la Musique est célébrée pour la première fois le 21 juin 1995. Un comité d’organisation se forme à la demande de la Municipalité de Lausanne et de la syndique de l’époque, Yvette Jaggi. Il est décidé que, quel que soit le jour de la semaine, l’on respectera la date du 21 juin, et surtout le principe de gratuité, ce qui en fait aujourd’hui un événement populaire et incontournable qui rassemble chaque année plus de 40'000 spectateurs et spectatrices dans les rues de la capitale vaudoise.

Cette année, le programme lausannois s’annonce très diversifié, reflétant la richesse de la scène musicale locale et internationale. Tous les styles de musique y sont représentés – classique, hip-hop, rap, jazz, folklorique, électro, techno, house, afrobeat, indie, rock, chanson française, etc. – et près de 2'000 musicien·ne·s bénévoles, amateur·trice·s et professionnel·le·s, dont les écoles de musique locales, le conservatoire et les groupes de musique indépendants investiront scènes en plein air, églises, cafés, hôpitaux, salles de concerts, musées et clubs pour faire vibrer la population jusqu’à la tombée du jour… tardive le 21 juin !

Participation de l’École de musique Lausanne

Cette année encore, les élèves de l’École de musique Lausanne participeront à la Fête de la Musique lors de 11 concerts.

En plein air, rendez-vous au théâtre de verdure du Casino de Montbenon (en cas de pluie, les concerts auront lieu à la salle des fêtes du Casino) pour assister aux concerts du duo de musique de chambre, d’Écho du vent, de l’Ensemble des Balkans et de l’Ensemble de saxophones.

À l’intérieur, dans le Casino de Montbenon, le BCV Concert Hall, dans l’Église Saint-Jacques et le Conservatoire de Lausanne, le public pourra découvrir des ensembles, à cordes, de flûtes traversières et de harpes, l’orchestre Mélimélo & trio, l’ensemble Cherry Celli, l’Harmonie des Jeunes & Junior band et la Camerata & solistes.

L’occasion pour les élèves de contribuer à faire vivre la musique et à présenter leur travail sur scène devant un public varié !

Retrouvez tout le programme de la Fête de la Musique à Lausanne ici : Programme - Fête de la musique Lausanne

Pour aller écouter l’École de musique Lausanne, voici toutes les informations utiles sur le site : Fête de la musique Lausanne | EML

Pour aller plus loin :

Fête de la musique 

Le jour où… Jack Lang crée la Fête de la musique

À propos - Fête de la musique Lausanne